Migration d'automne

 

A la fin de l'été, lorsque les jours baissent, tandis que les moutons redescendent des vertes prairies vertacomicoriennes (du Vercors, quoi!!); une autre migration revient périodiquement.

 

Celle-ci, connue uniquement des spécialistes, a pourtant bien lieu chaque année et réserve ses ébats durant la période hivernale.

La température, surement l'instinct de survie rythment une activité effrénée.

 

Généralement il arrive vétu de vieux vétements, avec une lourde charge sur le dos telle une carapace de protection ou de réserve.

 

Et voici la mélodie qu'il égrène sans fin:

 

''Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,

Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.

J’irai par la forêt, j’irai par la montagne.

Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

 

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,

Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,

Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,''

Marchant vers sa découverte, sa création, son oeuvre, il s'agit de l'Homo Ouvertus, ouvreur invétéré de voie d'escalade.

 

Une ouverture, çà commence toujours par de gros sacs, du débroussaillage, de la purge, du brossage, ....et quand arrive la pose des points, la fin n'est pas loin et le plaisir arrive enfin.

 

Grimper la ligne, la partager, avoir le retour des copains (pas forcément gentils....) et ensuite Graal suprème, paraître sur le site VTNO !!